mardi 13 février 2007

Le Labyrinthe de Pan

- COUP DE COEUR -
Je reviens sur ce film que j'ai vu il y a plusieurs mois déjà parce qu'il mérite vraiment un coup de projecteur.
Il était dans la compétition officielle du Festival de Cannes de l'année dernière. Je l'attendais avec impatience. Les images que j'avais vues m'avaient attiré. En plus, j'avais beaucoup aimé L'échine du diable même si ça m'avait fait très peur. Le mélange entre fantastique et contexte historique très réaliste m'avait emballé. J'ai aussi beaucoup aimé Hellboy, dans un autre genre.
Dans Le Labyrinthe de Pan, deux histoires se déroulent en parallèle. L'une est complètement fantastique et on y voit une petite fille (Ophelia) ayant des épreuves à passer pour le compte du fauno, créature fantastique découverte dans un vieux labyrinthe. Dans la seconde, Sergi Lopes joue un militaire franquiste diabolique (Vidal) luttant contre les résistants, ça se passe en Espagne, en 1944. La mère d'Ophelia est veuve et remarié à Vidal.
Bien que les deux histoires se passent au même endroit, elles évoluent séparément et se rejoignent vers la fin. Je n'en dit pas plus afin de ne pas gâcher votre plaisir.
C'est un film vraiment bouleversant. Pour moi, Guillermo del Toro méritait la Palme de la mise en scène, encore plus que Alejandro González IÑÁRRITU. La réalisation de ce film est superbe.

Site Officiel

1 commentaire:

Pierre a dit…

ça fait peur à manu !!!